Le pipeline Trans Mountain profite à toute la population canadienne.

On fait ça ensemble.

Nous avons tous intérêt à aller de l’avant dans la construction du pipeline Trans Mountain. En tant que citoyens, nous bénéficierons des emplois et de l’augmentation des revenus que cela entraînera. En tant que propriétaires du pipeline, nous profiterons de cet investissement.

Lorsque le Canada vend ses produits énergétiques, nous tirons un bénéfice des redevances et des taxes. Le projet de prolongement du pipeline Trans Mountain nous permettra d’augmenter ces recettes en exportant nos ressources pétrolières vers d’autres marchés que les États-Unis. Les pipelines soutiennent une industrie énergétique saine et contribuent aux sommes que nos gouvernements consacrent à la construction de routes, d’écoles, d’hôpitaux et de réseaux de transport. Il s’agit de services importants qui font de nos villes et de nos villages des endroits où les gens veulent vivre, travailler et s’amuser.

Un petit agrandissement. De grands résultats.


Parce qu’il s’agit de l’unique pipeline sous réglementation fédérale capable d’accéder à la côte Ouest, le pipeline Trans Mountain est un atout vital pour transporter du pétrole vers de nouveaux marchés. Construit en 1953, ce pipeline a déjà été agrandi dans le passé grâce au doublement de certains tronçons et à l’ajout d’installations connexes. Afin de répondre aux demandes du marché et de bénéficier des possibilités d’exportation, le projet d’agrandissement du pipeline Trans Mountain doublera l’intégralité du pipeline de 1 150 kilomètres, ce qui permettra d’accroître sa capacité de plus de deux fois.

Ce projet de construction d’une valeur de 7,4 milliards de dollars se déroulera sur deux ans. Soixante-treize pour cent du tracé longeront le parcours actuel, 16 % suivront d’autres infrastructures telles que le réseau de télécommunications, d’hydroélectricité et d’autoroutes, et 11 % emprunteront une nouvelle emprise.

Photo: Rachel Notley.

Dans le monde incertain d’aujourd’hui, notre industrie énergétique est essentielle pour garantir la stabilité et la sécurité économiques de toute la population canadienne. C’est pour cela qu’il est si important de permettre au Canada d’acheminer ses ressources les plus précieuses vers de nouveaux marchés.


Rachel Notley
Première ministre de l’Alberta

L’économie canadienne et l’environnement ont besoin du projet de prolongement du pipeline Trans Mountain.

Mettons sa construction en branle.

Des milliards de dollars pour l’économie


46,7
milliards
$

Les revenus générés par le pipeline pour l’économie sur les 20 prochaines années.

Le Canada et les États-Unis entretiennent une relation commerciale privilégiée et les deux pays tirent parti des liens économiques importants qui les unissent. Toutefois, ne se fier qu’à un seul client pour nos produits énergétiques pose problème, car nous vendons à prix réduit, ce qui signifie moins d’argent pour construire des écoles, des hôpitaux, des routes et des réseaux de transport. Le fait de vendre à moindre coût engendre des pertes de 40 millions de dollars par jour pour notre économie. Le prolongement du pipeline Trans Mountain nous permettra de vendre nos ressources énergétiques à plusieurs clients internationaux à des prix du marché plus élevés.

Une source d’emplois pour la population canadienne


37 000

Le nombre d’emplois directs, indirects et induits créés par année au cours de l’exploitation du pipeline.

Un moyen de protection de l’environnement


157 et 37

Le nombre de conditions auxquelles le pipeline Trans Mountain est assujetti par l’Office national de l’énergie et le gouvernement de Colombie-Britannique, respectivement.

Le soutien de collectivités autochtones


43

Le nombre de groupes autochtones qui ont signé des ententes sur les avantages mutuels d’une valeur de 400 millions de dollars.

Le plan d’action climatique de l’Alberta donne l’exemple.


100
mégatonnes

La limite d’émissions que s’est imposée l’Alberta, le seul gouvernement au monde à prendre un tel engagement.

zéro

Le nombre de déversements de navires-citernes depuis que Trans Mountain a commencé à charger du pétrole dans des bateaux de transport il y a plus de 60 ans

map
Photo: Ernie Crey.

Si ce projet n’aboutit pas, cela nuira à notre peuple… (Le pipeline Trans Mountain) nous aidera considérablement à sortir de la pauvreté.


Ernie Crey
Chef,
Première Nation Cheam